Les vers de terre : les jardiniers de l’ombre

La terre du jardin est d’autant plus fertile si elle abrite de nombreux animaux et micro-organismes : ceux-ci vont décomposer la matière organique et la rendre utilisable pour nourrir les plantes.

Les vers de terre sont parmi ceux qui sont les plus visibles dans le sol : ils sont précieux, en outre, pour les galeries qu’ils creusent pour se déplacer. Ainsi, ils aèrent le sol et effectuent un drainage naturel : l’eau passera plus facilement, en particulier dans les sols lourds et argileux. Après la pluie, les terrains riches en vers de terre se ressuient beaucoup mieux et sont moins compacts. Ils se réchauffent aussi plus vite.

Ils permettent aussi une meilleure oxygénation des racines et favorisent l’évacuation du gaz carbonique, plus lourd que l’air, et qui a tendance à s’accumuler dans le sol.

La croissance des racines est aussi facilitée : celles-ci vont utiliser les galeries pour progresser plus facilement dans le sol. En plus, le long de ces galeries, elles vont profiter des excréments des vers de terre, enrichis en azote, facilement assimilables.

Dans les pelouses, leur présence est très facilement vérifiable : les turricules rejetés par les vers de terre sont constitués d’une terre enrichie en matières organiques. Ceux-ci sont cinq fois plus riches en azote assimilable, sept fois plus en phosphore, onze fois plus en potasse. Pour les amateurs de plantes d’appartement, c’est un excellent engrais naturel, et, en période de crise, il est gratuit, il suffit de se baisser et de le ramasser.

Pour favoriser le développement de ces précieux auxiliaires, il ne faut pas oublier d’apporter de la matière organique : du fumier ou des algues dans le potager, du compost sur le gazon, des paillages dans les massifs.

En faisant un peu d’efforts, nous favoriserons le développement de ces précieux auxiliaires, ils nous le rendront au centuple.

Attention toutefois, au jardin, le cuivre est toxique pour les vers de terre, il vaut mieux préférer le lithothamme pour traiter les maladies du jardin.